TOUT COMPRENDRE SUR LES DEBRIS SPATAUX

Aujourd’hui, des centaines de milliers de débris spatiaux circulent autour de la Terre. Le 3 juillet 2019, un petit satellite, un Cubesat de 3 unités cubiques (3U), a été lancé depuis la Station spatiale. L’objectif : analyser la rentrée prochaine dans l’atmosphère de ce « faux » débris. l’ISAE-Supaéro, l’ONERA, et le CNES ont collaboré pour réaliser ce petit satellite dédié, EntrySat. Comment un objet se comporte-t-il dans l’espace ? Une fois en orbite, quand, à quelle vitesse, et dans quelles conditions, se désagrège-t-il lorsqu’il revient? Avec la montée en puissance des nanosatellites et l’application de la LOS en 2021 (Loi d’Opérations Spatiales), peut-on prévoir la trajectoire d’un débris spatial ? Des questions simples, mais qui ont nécessité l’expertise conjointe de l’ONERA, de l’ISAE-SupAéro et du CNES. En 2012, les 3 entités répondent conjointement à un appel d’offres européen, le projet QB50. L’ONERA, fort de son expérience dans le domaine de la rentrée atmosphérique acquise pour des projets civils comme militaires, lance l’idée d’utiliser un CubeSat, afin d’analyser sa retombée dans l’atmosphère ultérieure. L’ONERA peut en effet s’appuyer sur sa capacité de modélisation et de simulation avancées pour calculer divers scenarii, avec des objets de diverses formes. Il a, par exemple, collaboré récemment aux missions européennes IXV (Intermediate Experimental Vehicle) et Exomars. Une idée qui n’aurait pas pu se concrétiser sans l’important travail de l’ISAE-SupAéro, qui a entièrement réalisé EntrySat et préparé la mission, et le soutien financier du CNES, qui a également fourni les panneaux solaires..

JOURNEE DES ASSOCIATIONS CERGY

Bonjour à toutes et à tous

Cette journée des Associations à CERGY a été très agréable. Pas le temps de s’ennuyer !

Le stand était bien fourni en décoration, documentation, instruments et outils permettant la promotion de l’Association.

Nous avons eu près de 40 personnes intéressées par notre Association. De futurs adhérents nous l’espérons. Astrum ne demande qu’à s’agrandir pour partager sa passion de l’astronomie et de l’aérospatiale. Plus d’adhérents veut dire donc plus de moyens pour par exemple investir dans un local ou aussi du matériel d’astronomie.

Merci encore une fois à tous les adhérents qui ont participé de près ou de loin (je pense à notre Président qui est actuellement au Japon et à notre trésorier basé à Rennes !)  à la réalisation de cette journée.

Merci aussi à la ville de Cergy pour son hospitalité.

[The Spatial Times] Résumé du 8 juin 2019

Bienvenue à cette onzième édition de The Spatial Times ! Voici le résumé de cette semaine

Cela fait des milliards années que des astéroïdes laissent des cicatrices à notre planète. Pour la première fois ce mois-ci, l’humanité a laissé sa marque sur un astéroïde, et lors de la prochaine décennie, une mission internationale composée de deux sondes prévoit de laisser un impact bien plus gros sur un autre astéroïde.

Le 5 avril, la sonde japonaise Hayabusa2 a tiré un projectile en cuivre à très haute vitesse (environ 2km/s) dans le but de former un cratère sur l’astéroïde Ryugu. L’objectif de ce tir était de soulever des matériaux enfouis sous la surface afin qu’ils soient ramenés sur Terre pour y être analysés en détail.

Profil de la mission DART

“Fin 2022, la sonde américaine DART (Double Asteroid Redirect Test) s’écrasera sur le plus petit d’un système de deux astéroïdes appelé Didymos. Comme dans le cadre du test mené par Hayabusa2, cette collision devrait former un cratère et mettre à jour des matériaux situés sous la surface dans un environnement dont la gravité est encore plus faible, mais l’objectif principal est de dévier de manière mesurable l’orbite de l’astéroïde Didymoon, qui mesure 160m de diamètre. »

La sonde DART pèsera 550kg, et entrera en collision avec Didymoon à une vitesse de 6km/s. L’énergie d’impact devrait être suffisante pour réussir cette première expérience de défense planétaire consistant à dévier un astéroïde.


[Partenariats] Des nouveaux partenariats pour l’association !

Bonjour à tous et à toutes,

C’est avec un grand plaisir que nous vous annonçons nos partenariats avec Thales et RS Components 😊

Avec leurs aides, nous réaliserons nos différents projets pour cette année 2019 👨🏻‍🚀

Un grand merci à ces deux grandes entreprises d’accorder leurs confiances à notre association d’astronomie et d’aérospatiale 👍

[RISE²] Résumé de l’événement !

La semaine dernière, nous avons pu venir en temps que visiteurs au forum RISE² de l’ENSTA ParisTech. Ce forum était dédié à mettre en avant l’innovation dans les différents domaines tel que le domaine spatial.

Parmi les stands, nous avons pu rencontrer quelques associations innovantes de l’ENSTA ParisTech comme la participation au Shell Eco marathon. et à l’HYDROcontest

De même, nous avons eu l’occasion d’assister à des conférences sur l’innovation avec de nombreux intervenants. Notre équipe a pu voir une conférence sur la place de l’innovation sur le domaine spatial.

Exemple du projet MARCO comme exemple d’innovation

[Rue des étoiles] Photos de notre soirée d’observation du 15 février

Bonjour à tous et à toutes 🙂

Après des semaines de mauvais temps, nous avons enfin pu reprendre nos soirées d’observation. Et pour cette soirée d’observation, nous avons pu avoir un temps magnifique ^^

Voilà les photos de la soirée !

[Explorascience 2019] Participation d’Astrum à l’événement

Chaque année, l’association AMFS (Aide Moi à Faire Seul) organise un forum durant laquelle, elle accueille à l’ENSEA des collégiens de Cergy qui viendront spécialement pour découvrir l’univers des sciences. L’objectif de cet événement est de montrer au collégiens qu’il existe une multitude de domaines scientifiques; suffisamment pour que chacun et chacune y trouve son compte, peu importe nos capacités intellectuelles, financières ou notre origine.

Pour cette année 2019, nous avons eu l’opportunité de participer à cet événement. Nous avons pu initier les collégiens au domaine spatial grâce au planétarium 3D SpaceEngine et aussi grâce à une démonstration technique de ce que nous pouvons observer avec une lunette astronomique.

Prise en photo lors d’une explication du fonctionnement d’une lunette astronomique. Source : ENSEA

De même, cela a été aussi l’occasion de répondre aux nombreuses questions des collégiens sur la forme de l’Univers, sa formation et aussi l’avenir de ce dernier. Afin de nous aider à répondre au mieux, l’AMFS nous a mis a disposition le fameux dispositif toile/boule/billes pour modéliser l’espace-temps. Nous avons notamment pu expliquer pourquoi les planètes du Système solaire tournent dans le même sens et pourquoi les les planètes tournent autour de leurs étoiles.

Modélisation de l’espace-temps avec notre planète. Source : Wikipedia – Atamari & LobStoR

Nous sommes satisfaits à d’avoir pu participer à un événement tel que celui-là où l’idée de solidarité et de sensibilisation sont présentes. Nous remercions grandement l’AMFS d’avoir organiser cet événement et aussi d’avoir pu ouvrir les portes.

[Forum SpaceWeek] Résumé de l’événement !

Bonjour à tous et à toutes,

La semaine dernière, l’Ecole Polytechnique (X) a organisé le forum « SpaceWeek« , un forum tourné vers le domaine spatial.

Hall avec les différents stands

Durant ce forum, les visiteurs ont pu rencontrer plus d’une dizaine de start-up, des entreprises, des écoles et aussi des laboratoires de recherches et ceux notamment de l’Ecole Polytechnique.

De même, nous avons pu assisté à plusieurs tables rondes avec de nombreux intervenants (présidents de start-up, des responsables du CNES et de l’ESA et aussi Jean-Jacques Dordain, l’ancien directeur de l’ESA).

Un exemple de table ronde sur la révolution de l’industrie spatial

Pour cette première version de ce forum spatial, l’Ecole Polytechnique a pu accueillir plus de 200 personnes durant les trois jours de l’événement. Pas mal !

Ensemble des intervenants durant les tables rondes

[Rue des étoiles] Photos de notre soirée d’observation du 18 janvier

Bonjour à tous et à tous,

Meilleurs vœux à tous (avec un peu de retard ^^’).

Après plusieurs semaines de mauvais temps, nous avons enfin pour réaliser la première soirée d’observation en 2019.

Voici les photos de cette semaine 😉

[Rue des étoiles] Photos de notre soirée d’observation du 14 décembre

Bonjour à tous et à tous,

Cette semaine, nous avons tenté de nouveau de trouver la fameuse comète 46P/Wirtanen. Malheureusement, le ciel s’est rapidement dégradé…

Malgré tout, nous nous sommes amusés à prendre en photo les quelques constellations visibles 😉

Voici les photos de cette semaine 😉