The Spatial Times : Résumé du 29 juin

Bienvenue à cette sixième édition de The Spatial Times ! Voici le résumé de de ces deux dernières semaines !

Hayabusa 2 : Astéroïde en vu !

Dans notre système solaire, il existe une multitude d’astres. Nous avons le Soleil, les planètes, des planètes naines, des lunes, des astéroïdes… Depuis que nous avons commencé à étudier ces astres, nous avons pu avoir une vision plus précise de notre système solaire. Cependant, il y a une catégorie d’astres qui nous restent mystérieuse : les astéroïdes et plus précisément les astéroïdes Apollon. Ce sont des géocroiseurs où l’apoapside est supérieur à 1 u.a et le périapside est inférieur à 1 u.a. Cela veut dire que la trajectoire de ces derniers coupe celle de la Terre. Ces astéroïdes sont priviligiés car ils passent à proximité de la Terre.

L’astéroïde Ryugu photographié par Hayabusa 2 le 24 juin 2018. Source : JAXA

C’est dans cette volonté d’en découvrir plus sur les astéroïdes que l’agence spatiale japonaise (JAXA) a envoyé le satellite Hayabusa 2 (Falcon Pélerin 2) en 2014 vers l’astéroïde de type Apollon nommé Ryugu (Ryugu fait référence au palais sous-marin de Ryūjin, le dieu dragon de la mer). L’objectif de cette mission est de récupérer des échantillons de Ryugu et de les ramener sur la Terre. Pour ce faire, les agences spatiales française (CNES) et allemande (DLR) qui coopèrent avec la JAXA pour cette mission ont développé un atterrisseur, MASCOT (Mobile Asteroid Surface SCOuT ). Il est à noter que cet atterrisseur est un dérivé de Philae l’atterrisseur de la mission européenne Rosetta. De même, Hayabusa 2 possède aussi trois rovers MINERVA (A, 1B, 2A). Ces derniers sont bourrés de capteurs qui vont analyser en détail l’astéroïde.

Cette semaine, le satellite Hayabusa 2 a réussi à réaliser le rendez-vous avec l’astéroïde Ryugu. Cela a permis au satellite de se placer en orbite autour de Ryugu. Cela a été une parfaite occasion pour prendre en photo l’astéroïde.

Si la mission se déroule normalement, Hayabusa 2 quittera l’orbite de Ryugu en décembre 2019 après avoir fait des prélèvements et ces échantillons reviendront sur la Terre en décembre 2020. Cela nous permettra d’avoir des informations sur la structure et la composition de l’astéroïde.

 

Sources :

https://www.scientificamerican.com/article/japans-hayabusa-2-spacecraft-nears-its-target-the-asteroid-ryugu/

http://www.euronews.com/2018/06/26/japan-s-hayabusa-2-space-probe-snuggles-odd-looking-asteroid-ncna886446

https://fr.wikipedia.org/wiki/Hayabusa₂


Toulouse Space Show : Le Bourget du Spatial !

A l’heure de la relance de la course à l’espace (aussi nommé New Space), les acteurs du domaine spatial se font une coursent pour pouvoir se démarquer et aussi saisir une part de ce marché en pleine explosion. Le Toulouse Space Show qui s’est déroulé entre le 26 juin et le 28 juin a été l’occasion aux différents acteurs de présenter au public les progrès dans ce domaine.

Logo de l’événement. Source : Toulouse Space Show

Les cubesats a été un sujet beaucoup évoqué lors de ce salon. Cela est compréhensible au vu des entreprises qui se lancent dans le secteur du New Space. Nous pouvons citer par exemple l’entreprise OneWeb qui veut placer 640 petits satellites autour de la Terre pour fournir un accès Internet à n’importe quel endroit sur la Terre. Les retombés de ce salon devront se faire ressentir dans les mois à venir.

Sources :

https://www.ladepeche.fr/article/2018/06/12/2816202-toulouse-space-show-veut-emparer-marche-new-space.html

https://www.lesechos.fr/pme-regions/actualite-pme/0301865413977-a-toulouse-lindustrie-spatiale-releve-le-defi-du-new-space-2187070.php

https://actu.fr/occitanie/toulouse_31555/new-space-internationalisation-innovation-toulouse-space-show_17249515.html


JWST : Encore du retard…

Ce jeudi, la NASA a annoncé le retard de lancement du successeur à Hubble, le James Webb Space Telescope. Les retards deviennent de plus en plus critiques. En effet, il y a seulement trois mois, la NASA avait repoussé le lancement pour Mai 2020. L’agence spatiale américaine vient de repousser cela à fin mars 2021.

Cela est dû au retour du Comité de protection des personnes (IRB : Independent Review Board) qui avait annoncé avoir trouvé des erreurs humaines au niveau de la fabrication du télescope. Ces erreurs semblent provenir de maladresse des personnes qui semblent vouloir aller trop vite.

Vue d’artiste du JWST. Source : NASA

Ce retard est d’autant problématique que le coût de développement du télescope a augmenté de 10 %. Nous passons alors d’un budget de 8 milliards de dollars à plus de 8,8 milliards de dollars. Ce coût supplémentaire risque de mal passer pour le congrès américain qui venait tout juste de faire une étude des dépenses pour ce projet.

Sources :

http://spacenews.com/jwst-suffers-another-launch-delay-breaches-cost-cap/

https://www.sciencemag.org/news/2018/06/nasa-s-webb-telescope-delayed-2021


SpaceX : Une petite visite à l’ISS avec un cerveau à son bord

 

Ce vendredi, SpaceX va envoyer son cargo de ravitaillement, la capsule Dragon pour l’ISS, la station spatiale internationale. Cette procédure de ravitaillement de l’ISS est quelque chose qui est en quelque sorte de commun. En effet, ce ravitaillement se fait depuis la mise en place de l’ISS en 1998.

Cependant, la charge utile de ce cargo est un peu particulière. En effet, outre que la capsule Dragon emporte près de 1800 kg d’expériences et environ 1000 kg de ravitaillement, l’ISS va recevoir un nouveau habitant : un tête flottante.

Cimon, l’IA qui va aider les astronautes dans l’ISS. Source : Airbus

Pour être plus précis, Cimon est une IA développée par Airbus qui se base sur le même modèle que l’IA d’IBM, Watson. L’intérêt d’envoyer cet IA est d’aider les astronautes pour les différences démarches à faire. De même, il pourra aider à régler les micro conflits à l’intérieur de l’ISS en faisant des blagues.

Le seul hic à ce cerveau flottant est qu’il n’est pas autonome pour répondre aux questions. En effet, comme pour les IA sur nos smartphones, Cimon a besoin d’être relié à la Terre pour échanger des informations. L’idéal sera qu’il puisse répondre à des questions sans avoir besoin de communiquer avec l’extérieur.

Sources :

https://www.space.com/41028-spacex-launches-cargo-mission-space-station.html

https://www.cbsnews.com/news/spacex-boosts-station-cargo-and-floating-brain-to-orbit/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.