Le satellite Gaia nous offre la carte stellaire la plus complète

Débutée en 2013, la mission Gaia a pour objectif de fournir la carte du ciel la plus détaillée de l’histoire de l’humanité.  Cet objectif est en bon chemin, comme en atteste la publication de la seconde version intermédiaire de ce catalogue le mercredi 25 avril 2018.

Image en couleur de la carte du ciel cartographiée par le satellite Gaia. Source : ESA

Cette mission a permis de collecter un nombre impressionnant de données : la position de 1,7 milliard d’étoiles ainsi que leur brillance, le mouvement propre de 1,3 milliards d’entre elles, de plus que la température de surface de 160 millions d’entre elles. Cette mission a aussi par exemple permis de recenser des informations sur quelques 14.000 astéroïdes présents dans le système solaire, ce qui permet notamment une analyse précise de leurs orbites. L’intégralité des corps stellaires cartographiés ainsi que les informations recueillies sont disponibles à cette adresse.

Ce second catalogue est déjà une avancée significative par rapport au premier catalogue publié le 14 septembre 2016 : en effet, ce premier catalogue n’était pas destiné à répertorier définitivement les corps célestes, du fait d’une quantité de données moindres. L’évolution entre les deux catalogues est illustrée dans cette vidéo :

Différence entre les deux catalogues publiés. Source : ESA

La version finale de ce catalogue est attendue dans la décennie 2020. Avant cette publication finale, d’autres versions intermédiaires encore enrichies des données que Gaia nous aura envoyées d’ici là seront publiées.

Sources :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Gaia_(satellite)

https://www.sciencesetavenir.fr/fondamental/le-satellite-gaia-livre-la-carte-du-ciel-la-plus-complete_123454

http://www.esa.int/Our_Activities/Space_Science/Gaia/Gaia_creates_richest_star_map_of_our_Galaxy_and_beyond

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.